La musique dans l'antiquité gréco-romaine
               

 L'éducation musicale dans l'antiquité romaine

  L'éducation musicale à Rome a été inspirée de celle dispensée par les Grecs, d'ailleurs, la musique romaine a réinventé la grecque, dont un bon nombre d'instruments a été inspiré.
Les jeunes Romains riches recevaient leur éducation à l'école (ou bien chez eux, où l'éducation était dispensée par des précepteurs) où ils apprenaient à lire, écrire, compter... Leur éducation était basée sur l'art de parler, d'exprimer ses arguments. Or, la musique occupe un rôle important dans cette éducation oratoire, car selon Quintilien , " elle a deux sortes d'harmonies, l'une qui s'applique à la voix, l'autre aux mouvements du corps. "  En effet, les jeunes Romains étaient très tôt éduqués pour pouvoir s'exprimer en public, aptitude considérée alors comme un véritable art et un immense savoir. Selon Quintilien " ce n'est pas seulement dans les vers et les chansons qu'on exige un certain arrangement,
une combinaison harmonieuse des mots " mais aussi lors d'un discours, pour convaincre son interlocuteur, se faire écouter, ...

Texte illustrant l'éducation musicale de Néron :

Inter ceteras disciplinas pueritae tempore imbutus et musica. La musique était un des enseignements dont on avait imbu son enfance.

Suétone écrivit la Vie des douze Césars, dont est tiré la Vie de Néron, de 119 à 122 avant Jésus-Christ . Cet ouvrage est une oeuvre biographique retraçant la vie des douze premiers " imperatores " de  Rome. Cette phrase, tirée de la "Vie de Néron", nous montre que Néron avait appris la musique dès son enfance. Ce chapitre XX nous parle de son goût pour la musique, et de ses débuts en temps qu'acteur au théâtre de Naples.

La traduction a été faite par M. Cabaret-Dupaty , en 1893, et arrangée par M. J. Poucet en 2001.

 Etude d'une partie de fresque de Cesare Maccari (1840-1919 ) représentant Cicéron dénonçant Catilina.
Cette fresque a été réalisée à Rome, dans la "Villa  Madama".
Cicéron est ici représenté les bras écartés, de telle manière qu'il nous donne l'impression de chanter. Il est en train d'exposer ses arguments accusant Catilina d'avoir monter un complot voulant prendre le po
uvoir à Rome.
Son attitude nous montre qu'il a l'habitude des discours en public, et qu'il a sans doutes était éduqué en apprenant la musique, qui développe la façon de s'exprimer distinctement, de tenir son interlocuteur d'un bout à l'autre du discours.

 
Partie d'une fresque peinte par Cesare Maccari représentant Cicéron dénonçant Catilina

Sources : Wikipédia

 Sources
http://agora.qc.ca/reftext.nsf/Documents/Quintilien--Leducation_selon_Quintilien_par_Gabriel_Compayre
Wikipédia
La vie quotidienne à l'apogée de l'Empire, de Jérôme Carcopino 


Pour en savoir plus
La vie quotidienne à l'apogée de l'Empire, de Jérôme Carcopino

Eloise 3e